Florence Levet

Florence Levet


Aujourd’hui retraitée de l’Université de Limoges, Florence Levet a enseigné le droit privé et les sciences criminelles, mais elle a aussi dispensé, au long d’une carrière atypique, des cours d’initiation au japonais et a contribué à la rédaction d’un manuel d’apprentissage de cette langue ainsi que de deux dictionnaires de lituanien.


Cependant la véritable passion de toujours de cette mère et grand-mère de famille nombreuse fut l’écriture de romans sur des petits cahiers d’écolier. Limougeaude depuis toujours, Florence Levet nous emporte dans le Limoges des années 1970 pour son dernier roman.


De ses seize livres publiés à ce jour en auto-édition, dont certains ont été lauréats de concours littéraires, sept ont déjà été réédités...

Aujourd’hui retraitée de l’Université de Limoges, Florence Levet a enseigné le droit privé et les sciences criminelles, mais elle a aussi dispensé, au long d’une carrière atypique, des cours d’initiation au japonais et a contribué à la rédaction d’un manuel d’apprentissage de cette langue ainsi que de deux dictionnaires de lituanien.


Cependant la véritable passion de toujours de cette mère et grand-mère de famille nombreuse fut l’écriture de romans sur des petits cahiers d’écolier. Limougeaude depuis toujours, Florence Levet nous emporte dans le Limoges des années 1970 pour son dernier roman.


De ses seize livres publiés à ce jour en auto-édition, dont certains ont été lauréats de concours littéraires, sept ont déjà été réédités aux éditions Nombre7. Depuis, elle a écrit deux romans originaux Jours de brouillard et Deux fois disparue qui est le dernier en date.