Panier: 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison: Livraison gratuite !
Total: 0,00 €

Commander

Product successfully added to your cart
Attributes:
Quantité:
Total:
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander 
Menu
 
Dos carré collé  148x210  334 pages  Parution avril 2019 

Maman, J'ai Tué mon Père

Roland Ceysson

Roman


Une jeunesse sacrifiée sur l'autel de la barbarie

Une jeunesse sacrifiée sur l'autel de la barbarie.

Paul, jeune paysan Ardéchois, un beau jour d’août 1914, est appelé sous les drapeaux pour défendre son pays, la France. Il s’y distingue par son courage, et son sens de l’amitié, d’abord dans les tranchés, puis dans les airs, en tant que mitrailleur.

Il est fait prisonnier, est envoyé dans un camp, puis transféré dans une usine d’armement où il fait la connaissance d’une jeune allemande, Erna. Mais la guerre se termine en 1918, et Paul doit rentrer chez lui laissant Erna éplorée, et sans le savoir, enceinte d’un garçon, Dieter. Celui-ci, comme beaucoup d’enfants allemands de l’époque, à son adolescence, est embrigadé dans les Jeunesses Hitlériennes.

Paul, rentré en France, milite au parti communiste, et lorsque la guerre de 39-45 éclate, il se radicalise contre l’ennemi allemand et entre dans la résistance FTP. Il en devient le chef local, et entraîne son fils Jean dans cette bataille. Ils sont arrêtés et torturés, puis mis en prison à la forteresse de Nîmes, ville dont le responsable de Secteur n’est autre que Dieter, devenu officier SS…

 

La cruauté du devoir et la beauté du sacrifice sont les points forts de ce livre, tout en charme et en émotions.


B B


Donnez votre avis